Les Kamome no Tamago, une douceur d’Iwate à ne pas manquer

slide_00005_00000001_960x0

Chaque préfecture possède son lot d’Omiyage (cadeaux souvenirs, nourriture ou autre) plus ou moins délicieux et les Kamome no Tamago sont LA friandise que tout touriste visitant Iwate se doit de ramener dans sa valise. Je vous propose aujourd’hui de découvrir cette douceur emblématique de ma préfecture.

Qu’est-ce que c’est ?

iwateIl s’agit tout simplement d’un gâteau « à la japonaise » (wagashi) en forme d’œuf de mouette, d’où son nom (Kamome signifie « mouette » et Tamago signifie « œuf », bien qu’il soit écrit avec des idéogrammes différents dans le nom de cette friandise). Il est originaire d’Ofunato, une ville côtière au Sud d’Iwate.

Ce gâteau imite l’œuf de mouette avec un « jaune » fait d’une pâte sucrée de haricots blancs, et une « coquille » faite d’un biscuit spongieux glacé avec une couverture de chocolat blanc. Il existe plusieurs tailles et plusieurs goûts différents (fraise, melon etc.), dont beaucoup ne sont disponibles que quelques mois durant l’année pour une saison particulière. Une fois la saison finie, il faut attendre l’année suivante pour pouvoir déguster de nouveau la même friandise.

004Concernant le gout, je pense que le gout français le plus proche est celui de la frangipane. En tout cas, c’est ce qui m’est venu en tête lorsque j’ai gouté ces gâteaux la première fois. En réalité, le gout réel en est très éloigné et je peux dire aujourd’hui qu’il est tout à fait original, mais le cerveau humain fait automatiquement le rapprochement avec ce qu’il a de plus proche en mémoire. Vous aurez probablement une autre impression suivant vos expériences gustatives.

L’original est excellent, mais certaines variétés le dépassent ! Je pense notamment au gout fraise disponible au printemps que je ne manque jamais d’acheter. D’autres gouts me laissent plus dubitative, comme le gout chocolat par exemple… Certains produits ne sont pas vraiment des gâteaux, mais plutôt des puddings. Il y en a tellement que je n’ai pas encore tout gouté !

Et ça vient d’où ?

meorokamomehaikeinasiLes Kamome no Tamago, c’est avant tout l’histoire d’une famille, les Saito. Et l’histoire des Kamome no Tamago commença en 1933 quand Grand-Mère Kinue et son mari se virent obligés de quitter leurs terres, ruinés, pour s’installer dans une ville portière de la préfecture, en plein développement à cette époque. Grand-Mère Kinue, plutôt douée en cuisine, se mit à vendre les confiseries traditionnelles japonaises qu’elle confectionnait. Daifuku, Mochi, Yuubeshi… Son magasin fut bientôt célèbre dans la ville. Il dut fermer durant la guerre mais Kinue le rouvrit quelques années plus tard.

Les années 50 virent le début du développement du tourisme au Japon et Grand-mère Kinue se demanda si elle ne pourrait pas créer une friandise un peu spéciale que les touristes rapporteraient chez eux en souvenir de leur visite. C’est alors qu’elle eut l’idée de cette friandise en forme d’œuf, inspirée des mouettes qu’elle voyait tous les jours. Au début, il s’agissait d’un simple gâteau spongieux fourré à la pâte de haricots, idée assez novatrice à l’époque car se servant de la fusion des deux types de confiserie, japonaise (wagashi) et occidentale (yougashi). Les Kamome no Tamago ont très rapidement eu du succès mais le séisme de 1960 au Chili provoqua un tsunami qui détruit en grande partie leur commerce. Pourtant, deux mois après le désastre, la famille Saito rouvrait son commerce.

sd1_97c5b9f36b9934f320ec21e0d9b77119a0416e2b

Les Kamome no Tamago avaient jusqu’à présent eu une forme plutôt plate, car cuits sur une plaque. La famille Saito entreprit de véritablement leur donner la forme d’un œuf. Il leur fallut de nombreuses expériences et recherches, mais ils y sont arrivés et c’est grâce à leur obstination que leur commerce s’est développé au point d’acquérir une renommée nationale.

Malheureusement, un deuxième tsunami, celui de 2011, a ravagé leurs magasins côtiers ainsi qu’une de leurs usines. Garder les emplois le plus possible et rouvrir le plus rapidement les commerces détruits a été l’une de leurs priorités, pleinement conscients qu’ils étaient que la reconstruction ne pourrait se faire qu’en investissant massivement pour récréer du dynamisme économique dans la région.

IMG_0355

Les Saito coopérèrent aussi avec trois autres marques de confiseries pour ouvrir un lieu qui les regrouperait, ceci afin de permettre d’avoir une meilleure visibilité et d’attirer la clientèle en un même lieu qui profiterait à tous. En 2017, Monsieur Saito, 3ème génération à la tête de la famille, inaugura le Kamome Terrace avec ce souhait.

 

A faire, à voir.

IMG_0363

D’abord, le Kamome Terrace. C’est une boutique assez sympa à visiter à Ofunato, surtout qu’il y a un atelier de décoration de Kamome no Tamago ! Vous pourrez y personnaliser vos œufs avec tout le matériel mis à disposition. C’est une très bonne activité à faire en famille avec des enfants (ou tout seul si vous n’en avez pas, faut pas vous priver. XD). Par contre, il faut réserver à l’avance car cette activité a beaucoup de succès.

IMG_0386IMG_0371IMG_0378

Ensuite, vous pourrez visiter les usines de fabrication de la marque ! Je les ai visitées il y a quelques années et j’ai pu gouter des Kamome no Tamago à la sortie de la chaine de fabrication. Un pur délice ! Là aussi il faut réserver à l’avance.

La ville de Ofunato et toute la cote d’Iwate sont encore loin de s’être totalement remises du tsunami de 2011. Raison de plus pour la visiter et vous délester de quelques yens afin de participer à la reconstruction. XD

Voilà pour les Kamome no Tamago ! N’hésitez pas à partager cet article afin de faire connaitre Iwate et ses trésors !

 

2 comments

  1. En tant que grande vainqueuse du dernier concours – ^^ – , j’ai eu la chance d’en recevoir chez moi et d’en goûter.Et je confirme, c’est très bon ! Riche, sucré, roboratif même voire écoeurant (je n’en mangerai pas une boîte d’un coup), mais quand on se limite à un ou deux à la fois, c’est très bon ! L’intérieur rappelle la texture, sinon le goût ;), de la frangipane et imite le jaune d’oeuf, l’ensemble du gâteau est très réussi.
    Merci encore ! (un jour, je viendrai visiter cette belle province !)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s