Hiraizumi – Hanamaki – Tôno : Le Triangle Culturel d’Iwate

hiraizumi

Il y a beaucoup de choses à visiter à Iwate, mais si vous souhaitez vous concentrer sur une zone limitée de la préfecture, alors je vous conseille de visiter ces 3 villes, qui sont riches en éléments culturels.

Ces 3 villes sont situées dans la partie sud de la préfecture, et deux d’entre elles longent le tracé de la ligne de train à grande vitesse (le Shinkansen), ce qui les rend plus accessibles à visiter depuis Tôkyô que les villes situées le long de la côte par exemple.

triangle

Entre histoire, littérature et contes folkloriques

HIRAIZUMI

1200px-Konjikido-OoidoSi vous aimez l’histoire japonaise, et en particulier la période Heian (794-1285), alors la ville de Hiraizumi au sud d’Iwate est faite pour vous ! J’en avais un peu parlé dans le précédent article, mais cette ville a été développée par une branche de la famille Fujiwara, qui régnait alors en maître en qualité de régent sur la capitale du Japon de l’époque, Heian, l’actuelle Kyôto. Cette petite ville de Hiraizumi (quelques 7000 habitants) n’a peut-être été la capitale des Oshu Fujiwara, les « Fujiwara du Nord » pendant seulement une petite centaine d’années, mais cette famille a réussi à la développer à un tel point culturellement parlant qu’on en parle encore 1000 ans plus tard ! Sa richesse culturelle a même été reconnue par l’UNESCO qui l’a classée au patrimoine mondial de l’Humanité en 2011.

lgVous pourrez y visiter en particulier le fameux Chûson-ji, que le fondateur du clan des Oshû Fujiwara, Fujiwara no Kiyohira, a fait construire avec le désir de vivre sur une terre connaissant une paix durable, sans guerre aucune. Si vous souhaitez apprécier une atmosphère typique de l’époque Heian, je vous recommande de venir entre le premier et le cinq mai pour le Festival de Printemps des Fujiwara où a lieu un défilé en costumes d’époque, recréant la venue de Minamoto no Yoshitsune à Hiraizumi, accueilli par Fujiwara no Hidehira, le dernier seigneur des Fujiwara du Nord.

Côté arts artisanaux, la cité est riche d’artisans produisant des oeuvres de qualité, dont les techniques ont été directement importées de Kyôto par les Fujiwara. Les objets en laque Hidehira en font partie.

iwate-04

Pour en apprendre plus à propos de Hiraizumi, vous pouvez jeter un coup d’œil à cette vidéo ou bien cette vidéo aussi.

HANAMAKI

37211001Au nord de Hiraizumi se trouve la ville de Hanamaki, très célèbre pour ses sources chaudes (onsen). Mais Hanamaki est aussi célèbre pour avoir été la terre de naissance d’un important auteur Japonais, Miyazawa Kenji, dont les œuvres «Train de Nuit dans la Voie Lactée » qui a inspiré Matsumoto Reiji pour « Galaxy Express 999 » et « Gôshu le violoncelliste », adapté en film d’animation par Takahata Isao en 1981, sont connues de tous les Japonais (tout comme nombre de ses autres œuvres).

photo_kenji01Hanamaki est la place idéale pour découvrir un pan de la littérature japonaise tout à fait accessible aux étrangers, de par la part importante qu’elle laisse à l’imaginaire tirée des œuvres de Miyazawa Kenji et matérialisée par des attractions pensées pour les grands et les petits, comme le Village des Contes (Dowamura) qui recrée nombres de scènes des contes de Miyazawa Kenji.

En septembre, vous pouvez assister au Festival de Hanamaki, avec ses 400 ans d’histoire et sa centaine de temples Shintô portatifs, sans oublier la très célèbre danse du Daim, emblème folklorique de la région. Début mai a lieu le Festival Bishamon, un des festivals dont l’existence a fait son petit chemin jusqu’en Europe car on en a parlé dans les médias français, à savoir…. les combats de bébés sumô ! Deux adultes font s’affronter symboliquement deux bébés et le premier bébé qui pleure a perdu. Mais rassurez-vous, le but n’est pas de faire pleurer des bébés pour le plaisir sadique des adultes, mais pour la croyance que les bébés pourront grandir en bonne santé s’ils participent à cet évènement.

TONO

mainvisualEnfin, la ville de Tôno. Cette ville est plus difficile d’accès car elle se trouve dans les montagnes en plein cœur d’Iwate, mais elle en vaut le coup. En effet, la ville possède cette atmosphère Taishou roman (Belle Epoque) que j’apprécie particulièrement et elle est très agréable à visiter. Le Village Tôno (Tôno Furusato) est à voir, notamment pour apprécier cette recréation de village rural traditionel avec ses maisons en forme de L, les Nanbu Magariya qui sont souvent utilisées comme décor de séries télévisées et films japonais.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tôno est aussi célèbre pour ses légendes écrites par Yanagita Kunio et publiées en 1912, légendes qui font apparaitre Kappas (créatures aquatiques qui adorent effrayer les Humains), Zashiki-warashi (esprits sous la forme d’enfants qui vivent dans les vieilles maisons), Oshirasama (poupées en forme de stick qui ont un rôle de divinités protectrices) et beaucoup d’autres ! Yanagita Kunio était un simple employé du Ministère de l’Agriculture et du Commerce de l’époque mais il a recueilli nombre de légendes locales au cours de ses voyages d’affaire qu’il a ensuite écrites et publiées. Il est considéré comme le père des recherches folkloriques, les Minzokugaku.

28766198_232337617333060_1626851010913763328_nAvec un peu de chance, vous pourrez donc y rencontrer des kappas, ces créatures aquatiques monstrueuses qui vous effrayeront… ou pas. Cela dépend si vous vous en tenez à la légende ou si vous estimez que nos amis les kappas ont évolué au fil des siècles. Les Kappas ont une image contemporaine bon enfant et l’apparition de nouvelles espèces (pur marketing, il faut le dire), comme ces hamu-kappa absolument adorables vous les feront aimer sans aucun doute.

 

Et comme il s’agit d’un triangle, il y a bien sûr de nombreuses autres villes avec des endroits intéressants à visiter comme par exemple Kitakami et son Musée des Démons (Oni no Yakata) ou bien la ville de Oshû et son Village des Fujiwara (Fujiwara no Sato), recréation grandiose des palais de la Famille Fujiwara il y a plus de 1000 ans !

P1010727IMG_0485

 

 

 

 

 

 

Et il existe bien évidemment de nombreux endroits qui valent le détour en dehors de ce triangle, j’y reviendrai bien sûr.

En espérant que cet article aura su attiser votre curiosité à propos de la préfecture d’Iwate, je vous donne rendez-vous pour un prochain article sur le sujet. Stay tuned !

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s