Projet de livre, Partie 6

writingIntuitu Personae est achevé, la version papier aussi et elle devrait être disponible très prochainement, donc non, ce n’est pas de ça dont je veux vous parler mais bien de mes projets littéraires suivants.

D’abord, la suite de Intuitu Personae. Ce dernier racontait mon parcours pour devenir enseignante au Japon, ce nouvel ouvrage racontera mon quotidien en tant qu’enseignante au Japon. Au début, je souhaitais faire un simple journal qui raconterait ce que je vis en tant qu’enseignante au Japon, mais je me suis aperçue que c’était en fait une fausse bonne idée. Je m’explique : un simple récit d’évènements purement chronologique et factuel n’aura aucun intérêt sans une analyse des choses, une mise à distance des évènements, ce qui est assez incompatible avec le format d’un journal intime focalisé sur les émotions et le récit égocentré (c’est mon avis, on peut ne pas être d’accord). Du coup, après avoir réfléchi à la question, j’ai décidé d’opter pour un mélange entre une écriture qui mêle chapitres à thèmes et chapitres chronologiques.

Le thème de ce nouveau livre sera donc « Une année dans un lycée japonais », sachant qu’il s’agira de mon lycée, qui a bien sûr ses propres caractéristiques et sa propre couleur (j’en reparlerai), ce qui veut dire que ce que j’y raconterai ne représentera pas ce qui se passe dans tous les lycées japonais. Je préfère prévenir.

Beaucoup d’analyse en perspective. Mais je jure que je vais rendre ça facile à lire et intéressant. J’ai moi-même horreur de lire des bouquins soporifiques (sur le Japon ou autre) alors je fais toujours tout pour ne pas écrire de manière soporifique. Mais il y aura sûrement de quoi faire réfléchir le lecteur sur l’éducation à la japonaise, les différences avec l’éducation à la française, les différences culturelles tout comme dans Intuitu Personae, les pratiques d’éducation, le rôle de l’école dans la société japonaise etc. Mais ce ne sera pas un bouquin purement d’analyse sociologique et ça restera dans le style d’Intuitu Personae vu qu’en fait il s’agit de sa suite.

En ce moment, je suis en train de faire une découpe mentale des chapitres (faire attention à l’équilibrage, tout ça, car il y a beaucoup de choses inconnues pour le lecteur, mais on ne peut pas balancer une masse d’informations indigestes dès les premières pages non plus), chercher un ton dans la narration (est-ce que j’utilise le même ton pour les chapitres à thème et chronologiques avec scènes ou pas, etc.), réfléchir à la présentation et la ligne directrice (pour pas que ça parte dans tous les sens et pour avoir un sentiment d’unité malgré la disparité du type de découpage des chapitres) etc. etc. Enfin bref, je réfléchis pour l’instant. J’ai commencé à écrire mentalement des chapitres, mais ce n’est pas encore définitivement fixé dans ma tête donc je n’ai pas encore commencé à écrire, car je ne commencerai à écrire que lorsque tout sera définitif dans ma tête. Mais au rythme où ça va, je devrai pouvoir commencer à écrire dans quelques semaines.

Concernant le second livre, ce sera une fiction donc ça n’aura rien à voir avec Intuitu Personae. Cette fois-ci, j’ai décidé de faire quelque chose d’inédit pour ma personne, de réellement challenging (quel est le mot français ???), c’est-à-dire : écrire une nouvelle en japonais. L’un de mes rêves est d’être publiée en 3 langues (français, anglais, japonais) et de pouvoir écrire un livre en japonais (pas en anglais, car je n’aime pas vraiment cette langue). Bien évidemment, mon niveau actuel ne le permet pas, donc avant même de pouvoir y arriver, il va falloir fissa que j’améliore mon niveau de japonais, et cela risque de prendre plusieurs années, mais j’ai trouvé que c’était un défi personnel intéressant donc je vous en fais part.

En ce moment, je lis donc beaucoup en japonais pour essayer d’améliorer mon niveau en écriture littéraire. Je lis couramment des livres de non fiction en japonais, mais la littérature, c’est pas encore ça. Ca dépend des livres, remarquez, des fois je tombe sur des œuvres d’un niveau assez indigent (et non, ce ne sont pas forcément des light novels) qui me tombent des mains. Mais il y a tout un tas d’œuvres de très bonne qualité et qui sont bien intéressantes (pour moi), et à lire, et pour améliorer mon japonais. Et il s’agit donc d’une affaire à suivre…

Sur ce… ^o^

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s