Parlons un peu de mes prochains projets…

Avant tout, meilleurs vœux à tous !

Nouvelle année veut dire… nouveaux projets !

 

J’en avais déjà parlé dans un Quoi de neuf ?, mais j’ai finalement décidé de consacrer tout un post à ce nouveau projet qui me tient à cœur : l’écriture d’un livre. Ca fait cliché de vouloir écrire un livre. Tout le monde se rêve écrivain de nos jours. Tout le monde écrit une petite expansion de son ego sur papier et espère qu’il va vendre plus d’exemplaires que Rowling et King réunis. Ça serait bien de pouvoir se raisonner, mais malheureusement quand on a ça dans les tripes, ben on peut pas y échapper.

 

J’écris depuis le lycée. J’ai écrit des centaines de pages qui ont été lues par la famille ou des amis. Et j’ai laissé tomber. Trop occupée à essayer de me former pour trouver un vrai job dans le monde réel. Mais j’ai eu beau me dire qu’écrire n’était qu’un passe-temps, je n’ai pu m’empêcher d’être attirée par cette activité. Et plus j’écrivais pour ce blog, plus l’envie d’écrire un livre a grandi en moi.

 

J’ai une liste. Mais je ne vous révèlerai pas la totalité de cette liste, car je suis quelqu’un de superstitieux pour ce genre de choses. Le premier point de la liste, c’était “Devenir enseignante au Japon”. Ça m’a pris 5 ans, mais j’ai pu y arriver. Maintenant, je souhaiterais passer au deuxième et troisième points de ma liste aka “Ecrire des livres de fiction et/ou non fiction en 3 langues (français, anglais, japonais)” et “Publier des livres en autoédition”. Tout un programme.

 

Pour mon premier titre, j’avais décidé d’opter pour un mix entre un essai sur l’éducation à la japonaise et le système éducatif nippon, couplé à un recueil de souvenirs de ma première année d’enseignement, mais je me suis aperçue que pour écrire ce livre, il fallait auparavant que j’en écrive un autre. Je suis toujours extrêmement contrariée lorsque mes interlocuteurs me rappellent sans cesse le livre d’Amélie Nothomb en m’affirmant avec aplomb que le Japon décrit dans ce livre est représentatif de la réalité à 100%. Ma réalité est aux antipodes de ce livre et je tiens à faire connaitre un autre Japon aux personnes intéressées par ce pays. Je tiens aussi à ce que ce soit un livre facile à lire mais instructif en même temps, que ce soit un niveau de la culture nippone que des relations interpersonnelles qui régissent la société japonaise. C’est le genre de livre que je veux écrire.

 

Ce livre sera publié en autoédition, but fear ye not! J’ai bien l’intention d’engager des pros pour l’édition, le formatage et le design de la couverture. Je connais mes limites. Il sera proposé en vente sur mon site et sur des sites tels que Kindle ou Kobo afin de permettre au plus grand nombre de choisir la plateforme qui leur convient pour la lecture.

 

Quelques 3000 mots écrits à ce jour. Autant dire que sa publication n’aura pas lieu de sitôt.

 

Je vous tiendrai au courant de son avancement.

 

So, stay tuned!

 

4 comments

  1. Pourquoi de l’auto-édition ? Si c’est bon, ça trouvera un éditeur — ou on vous le trouvera. Vous avez tout ce qu’il faut pour faire quelque chose de drôle et d’instructif — castigat ridendo mors, comme on dit vulgairement. Happy new year !

    1. Merci pour votre commentaire et meilleurs vœux pour cette année !

      Je ne suis pas réfractaire à l’édition traditionnelle, mais j’ai malheureusement beaucoup de préjugés sur elle. Certainement faux, cela va sans dire.

  2. Bonjour,
    Je suis vos commentaires depuis quelques temps et je trouve très intéressant votre projet d’écriture, loin d’un ego quelconque car vous avez une vraie matière et un vrai “vécu” à partager. Evidemment Amélie Nothomb prend toute la légitimité sur ce sujet mais je pense que ce serait nécessaire que quelqu’un comme vous confronte sa propre expérience et surtout permette de sortir d’une vision monolithique de la société japonaise.
    L’intérêt d’un livre c’est le temps : temps de l’écriture, temps de la lecture pour les lecteurs et donc le temps de la réflexion.
    J’ai aidé une amie chinoise dans la relecture de sa thèse, il y a deux ans aussi si vous avez besoin, je veux bien être un relecteur … d’autant que je rentre d’un voyage au Japon et que j’ai décidé suite à ce séjour de me “mettre” sérieusement à cette langue (je parle déjà le chinois et je pense que ça va m’aider pour l’apprentissage tant redouté des kanji …). Découvrir ce que vous écrirez me mets déjà l’eau à la bouche !
    C’est une proposition sérieuse et si ça vous intéresse, j’en serais ravi.
    Bonne et heureuse année 2017.
    老雪人
    Fred

    1. Merci pour votre commentaire et bonne année aussi !

      Merci de votre intérêt pour mon livre et mon blog ! Je n’en suis qu’au stade du premier draft, donc la relecture est encore loin, mais autant d’enthousiasme de votre part et votre proposition me donnent de l’énergie pour son écriture, merci beaucoup ! ^o^

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s