Quoi de neuf ? Août 2016

vacLa première nouvelle que j’aimerais partager avec vous en ce mois d’Aout est une immense déception. Si vous suivez mon twitter, vous savez que le français avait été intégré au prochain curriculum de mon établissement. J’allais donc avoir 6h d’enseignement du français et j’étais plutôt enthousiaste car nous allions être le seul établissement de la ville et de toutes les villes alentours à le proposer. Une très bonne chose pour le développement de la langue française dans la région et le développement de l’image internationale du lycée. MAIS. Tout a changé à la fin des réunions concernant le renouvellement de ce curriculum. La raison ? En gros, c’est la direction qui a voulu inclure le français dans le nouveau curriculum, ce qui n’était pas le choix de la base (proposition de curriculum rendue par les enseignants de langues dont je fais partie). Ca a créé une tension, surtout que d’autres matières se sont vues couper l’herbe sous le pied avec modifications impromptues du curriculum sans consultation. La direction n’a pas voulu s’imposer de force (c’est franchement pas le style, au contraire) mais elle a été maladroite en pensant que tous les enseignants seraient forcément d’accord pour ce changement qu’elle trouvait n’avoir que des points positifs (notamment question rayonnement de l’établissement). En fait, contrairement à pas mal de lycées privés gérés par des dirigeants qui sont aussi les financiers, notre établissement est plutôt géré en commun, les décisions de curriculum étant généralement prises par les enseignants eux-mêmes. Ils n’apprécient pas par conséquent qu’on prenne des décisions à leur place et le français est donc passé à la trappe, par principe. Ils ne sont pas opposés à l’introduction du français, mais après avoir réfléchi à tous les aspects pratiques de l’introduction d’une nouvelle langue dans le curriculum (problème de salle, report des heures d’anglais sur les autres enseignants, problème du nombre d’élèves intéressés etc.). Donc ça sera pour une prochaine fois !

 

Sinon, c’est les vacances depuis le 24 juillet. Pas pour les enseignants, bien sûr, on est au Japon, hein. Mais pas vraiment pour les élèves non plus. Certaines classes sont en vacances, mais d’autres non, surtout celles qui se destinent à aller à la fac. Du coup, nous organisons des cours supplémentaires auxquels les élèves doivent participer. J’ai donc eu une heure de cours par jour à préparer. J’ai choisi le thème du eiken (examen d’anglais au Japon, style TOEFL) et j’ai appris aux élèves comment récupérer le plus de points possible en optimisant leur temps. Le principe de Pareto, toussa toussa. J’ai aussi essayé de leur apprendre 2/3 trucs utiles pour leur permettre d’étudier efficacement l’anglais.

 

Début Août nous avons eu aussi les journées portes ouvertes. En fait il s’est plutôt agit de deux journées, durant lesquelles nous avons proposé aux élèves d’expérimenter certains cours. J’ai pu proposer une introduction au français pour certains élèves de collège intéressés par la découverte de cette langue. Et j’ai finalement eu droit à plus de public, vu qu’il s’agissait d’un cours en commun avec l’allemand et le chinois (enseignés par d’autres prof). Je leur ai appris les salutations et comment se présenter en français, et le jeu de karuta sur les couleurs a eu beaucoup de succès, même auprès des élèves venus pour l’allemand et le chinois. J’en ai aussi profité pour leur faire découvrir le goût français en leur faisant goûter du caramel beurre salé artisanal envoyé par mes parents. Succès garanti.

 

Je pense que je vais mettre un place un cours de français après les cours, histoire de recruter suffisamment d’élèves pour créer un vrai cours de français dans l’emploi du temps. Ca va être compliqué car les élèves doivent normalement choisir entre l’anglais et une autre langue, sans pouvoir faire les deux… Sans compter sur le fait que ce cours après les cours officiels sera en compétition avec les clubs. Je me demande si suffisamment d’élèves accepteront de laisser tomber leur club un jour par semaine pour un cours de français qui ne permet d’obtenir aucun crédit… Ca semble assez utopique, mais on verra. Il faut que je mette en place une stratégie…

 

Sur ce, le Quoi de neuf du mois d’Août s’achève et… je vais profiter de mes 10 jours de vacances (des vraies, cette fois-ci) !

2 comments

  1. Ohayo Nemuyoake san !
    oui ici il est 10h16 du matin et je lisais cet article sur le français au Japon !
    Le fait que la direction soit intéressée est une bonne chose, il suffirait de trouver un moyen d’inclure ce cours car en tant qu’établissement privé c’est vraiment un atout et pour ce genre de marché il vaut mieux être précurseur dans la région. Propose le en club sous forme d’activité culturelle comme du théâtre ou un karaoké chanson française ! Quelquechose qui détende après une longue journée de labeur ! Je pense que c’est une crédibilité en plus et par ailleurs je peux aider avec des correspondants.
    L’idée est que cela soit simple pour tout le monde : élèves, collègues et toi donc à mon avis l’idée refera surface soit prête à saisir l’occasion et à être force de proposition. C’est plutôt une bonne chose que les enseignants fassent entendre leurs voix car lorsque cela sera accepté la dynamique sera bien installé !
    Qu’en est-il aujourd’hui de cet idée d’enseignement du français ?
    Cheers

    1. Ca ne marche pas comme tu sembles le penser. D’abord ça passe en commission pour évaluer l’idée, ensuite on décide d’un groupe de projet, ensuite il faut faire une prop détaillée avec plan etc. L’année prochaine (en avril) on commence les cours de français, mais pas les correspondants (et si on fait des correspondants, ça sera d’abord avec nos sister schools car ce sont des projets d’école à école et pas enseignant à enseignant).

      Les clubs sont créés par les élèves et toute proposition doit aussi passer en commission, avec plan détaillé d’activités et au moins 5 élèves qui participent à plein temps car s’ils ne sont pas présents le club est fermé. Et comme je suis déjà advisor de 2 clubs, je peux difficilement être advisor d’un 3ème.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s