Voilà pourquoi nous, enseignants au Japon, nous battons contre les jupes trop courtes de nos lycéennes

highschoolgirls5 cm au dessus des genoux une fois assise. C’est normalement la longueur réglementaire de la jupe au lycée.

Mais souvent les jeunes filles arrivent aux portes du lycée avec une jupe bien plus courte. Ces lycéennes n’ont évidemment pas expérimenté une poussée de croissance fulgurante durant la nuit, mais remontent à dessein leur jupe bien au-dessus des genoux tous les jours, pour paraître plus sexy. Et tous les jours nous, enseignants, vérifions la longueur de leur jupe, les faisant se mettre à genoux pour mesurer avec un double décimètre, si besoin est.

Pourquoi être tant attentifs à quelques centimètres de tissu ? La vidéo suivante vous présente le phénomène JK, aka Joshi Kousei (lycéenne) qui est étroitement lié avec le domaine de la prostitution des mineures au Japon. Le lycée où je travaille est situé en zone rurale, mais beaucoup d’élèves qui le fréquentent viennent de familles en difficulté, économique et sociale. Certains élèves arrêtent leurs études en cours de route et il y a un risque pour que les filles se tournent vers des domaines rémunérateurs pas très nets. Cette vidéo vous fait découvrir le business qui utilise le statut de ces jeunes lycéennes et les exploite en échange de quelques billets.

4 comments

  1. Vidéo très intéressante. Merci pour ce partage. Je découvre ton blog avec intérêt : je connais peu le Japon et suis ravie d’en apprendre davantage.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s