Une journée au collège au Japon

 

salleclasseVoici l’emploi du temps typique d’une journée dans le collège où j’ai fait mon stage.

A la différence des établissements français dans lesquels les enseignants et les élèves bougent chaque heure, au Japon chaque classe possède sa propre salle. Les élèves bougent seulement pour les cours requérant du matériel spécifique (sport, sciences, musique, arts…) et restent la plupart du temps au sein de leur classe attitrée, où ils y ont leur bureau, leur chaise et leur casier (au fond de la classe). Ce sont donc les enseignants qui bougent de classe en classe toutes les heures.

 

+ 7:30 Ouverture de l’école +

 

En réalité, l’école est généralement ouverte depuis 6h du matin et les élèves arrivent souvent avant 7h pour participer aux entrainements du matin au sein de leur club. Ceux qui n’ont pas d’activité de club posent leurs affaires dans la classe et vaquent à leurs occupations (finir leur nuit ou leurs devoirs, papoter, etc.)

Les enseignants aussi arrivent généralement plus tôt pour prendre leur poste, vers 7:30 du matin. A la différence de la France, ils ont l’obligation de rester toute la journée dans l’établissement. Ils ont leur propre bureau dans la salle des professeurs.

 

+ 8:00-8:15: Réunion des professeurs +

 

Les enseignants se réunissent pour discuter des temps forts de la journée. Personne ne surveille les classes, personne ne patrouille dans les couloirs, les élèves se gérant eux-mêmes. Les senpai (les élèves des classes supérieures) s’occupent de gérer la discipline dans les clubs pour l’entrainement du matin. Parfois, c’est le rôle du coach lorsqu’il y en a un.

 

+ 8:25 Small Homeroom (réunion de début de journée) +

 

Il s’agit d’une réunion au sein de la classe au cours de laquelle les élèves et leur enseignant principal parlent des évènements importants de la journée. Ce sont les élèves qui sont en charge de cette réunion et prennent la parole à tour de rôle pour signaler telle ou telle chose à ne pas oublier pour un cours par exemple.

Il existe des groupes (han) qui ont pour responsabilité de rassembler les différentes informations auprès des enseignants et de les retransmettre à la classe ensuite. Le groupe chargé de la discipline fait par exemple un commentaire sur la journée précédente concernant le comportement de la classe et propose des directives concernant l’amélioration du comportement de la classe dans tel ou tel cours. Lorsque des progrès ont été faits, ils félicitent la classe et demandent à ce que ce bon comportement continue. Le groupe responsable de la section “études” fait de même pour réguler l’effort de la classe concernant son implication dans le travail scolaire. La classe doit tendre vers une amélioration constante de son comportement et de ses efforts.

L’enseignant principal de la classe supervise de loin et n’intervient généralement pas, sauf pour corriger d’éventuelles erreurs. Il intervient aussi s’il estime que les élèves ne prennent pas suffisamment au sérieux la réunion. Par exemple, il peut intervenir s’il estime que les élèves ne parlent pas assez fort et les fera recommencer jusqu’à ce qu’il considère que l’effort fourni pour mener à bien la réunion est acceptable.

 

+ 8:50-9:40 Premier cours +

+ 9:50-10:40 Deuxième cours +

+ 10:50-11:40 Troisième cours +

+ 11:50-12:40 Quatrième cours +

 

A la différence de la France, il n’existe pas d’heure de permanence. Toutes les heures sont remplies, cinq jours par semaine (les élèves ont aussi cours le mercredi après-midi, et parfois le samedi matin aussi, même si les cours du samedi matin ont été officiellement supprimés).

 

+ 12:50-13:05 Repas de midi +

 

Les élèves ont15 minutes pour manger en classe, au sein de leur groupe (ils apportent leur repas). Suivant les établissements, la pause de midi peut être plus longue (ce collège est un peu spécial).

 

+ 13:05-13:30 Ménage +

 

Les élèves se mettent en tenue de sport et récurent de fond en comble classes, couloirs, toilettes, extérieur, etc. Chaque groupe a son endroit attitré, endroit qui change régulièrement. Dans le collège où j’ai fait mon stage, ils avaient interdiction totale de discuter durant le ménage pour se concentrer sur leur tâche. Une fois le ménage fini, le chef de groupe fait le point sur l’exécution de la tâche: est-ce que le travail a été bien fait ? Dans les temps ? Quels sont les points à améliorer pour la prochaine fois ?

 

+ 13:35-13:50 Repos +

 

Les élèves en profitent pour remettre leur uniforme, aller aux toilettes, discuter…

 

+ 14:00-14:50 Premier cours de l’après-midi +

+ 15:00-15:50 Deuxième cours de l’après-midi +

 

+ 16:00 Homeroom (Réunion de fin de journée) +

 

Même style de réunion que la small homeroom du matin. La classe revient sur ce qui s’est passé dans la journée, discute des évènements, fait des commentaires sur les points à améliorer et les efforts à fournir pour corriger leur comportement, etc. Ils discutent aussi du programme du lendemain.

Chaque groupe récupère les informations auprès des différents professeurs concernant les devoirs et le matériel à prévoir et le transmet au reste de la classe. S’il y a besoin, l’enseignant principal intervient pour rectifier les informations ou faire des commentaires. Il se met en colère s’il y a besoin de remettre les points sur les i. Il ne félicite que rarement les élèves pour leurs efforts quotidiens car les élèves doivent comprendre qu’il est normal de faire des efforts et ne doivent pas attendre de louanges en retour.

A l’école primaire, l’enseignant félicite plus souvent les élèves pour associer la notion d’efforts à une conséquence positive (reconnaissance sociale positive), mais au niveau du collège les enseignants éduquent les élèves à apprendre à se détacher des louanges et à faire simplement leur devoir vis-à-vis du groupe, sans rien attendre en retour.

 

+ 16:20 Activités de club +

 

Les élèves qui font partie d’un club le rejoignent tandis que les enseignants rejoignent la salle des professeurs pour préparer leurs cours du lendemain. Si besoin est, ils rejoignent le club dont ils ont la responsabilité pour coacher les élèves. Généralement, ils ont l’habitude d’y passer les premières minutes pour vérifier que tout va bien et ensuite ils laissent les senpai (les ainés, ceux qui sont en dernière année de collège) s’occuper de gérer la discipline et le programme d’entrainement du jour, ainsi que la gestion du matériel.

Ceux qui ne font partie d’aucun club peuvent rentrer chez eux, mais certains établissements obligent les élèves à choisir un club.

 

+ 18:00 Sortie +

 

Les élèves rentrent chez eux, les enseignants restent souvent pour s’occuper de toute la paperasse administrative qu’ils ont à gérer. Suivant les établissements, l’heure de retour à la maison des enseignants varie grandement, certains enseignants ne pouvant pas rentrer avant 10 ou 11h du soir, afin de pouvoir finir de travailler sur tous les projets en cours (sorties culturelles, projets interdisciplinaires, etc.). Certains élèves restent jusqu’à la fermeture officielle de l’établissement, vers 8 ou 9h, afin de continuer leurs activités de club ou préparer les prochains festivals par exemple. Les élèves appartenant au conseil des élèves restent souvent jusqu’à la fermeture.

 

Comme vous le voyez, les élèves sont tellement occupés qu’ils n’ont pas le loisir d’avoir du temps à eux pour imaginer faire des bêtises… C’est presque comme à l’armée !

14 comments

    1. Ca dépend des établissements. Mais il y a plusieurs types de clubs : sportifs, artistiques (dance, orchestre, chant, dessin etc.), culturels (arrangement floral, club de langues etc.). Tous les établissements n’ont pas les mêmes clubs. Certains établissements sont réputés pour tel ou tel club car ils gagnent les tournois inter-établissements qui ont lieu chaque année donc sont choisis préférentiellement par des élèves intéressés par ces clubs en question.

  1. Article très intéressant merci. Ils sont tellement chargé et après on vient se plaindre ici x)
    Au secondaire, on avait généralement 2 cours le matin et deux l’après-midi. Ou trois cours le matin et 1 l’après-midi, selon les écoles et les cycles. Il y a des activités para-scolaire par la suite, mais ce ne sont pas tous les étudiants qui pouvaient y assister car ils vivent loin ou travaillent. Il n’y a pas vraiment de club d’ailleurs.

  2. Bonjour !

    Je suis Québécoise (Québec, Canada), donc oui si on veut ”Américaine” (Mais… non, svp xD)
    J’ai fait mes études secondaires sur la Rive-Sud de Montréal. Pour l’université, je suis en train de faire un Certificat en langue et Culture d’Asie à l’UQAM (Université du Québec à Montréal) Il y ale choix entre le Chinois et le Japonais.C’est cette dernière que j’apprends ^^

    カナダから きました。 アメリカ人じゃない よ!;) UQAM の がくせいで、 日本語勉強 する。 日本語
    は 少し むずかしい けど とても 面白い! いつか にほん へ 行きたい。友達 あって、 おすし たべて、京都 見たい。

    1. Il y a beaucoup de japonophiles au Québec aussi ? En France, ça a été un vrai boom grâce aux manga/anime. Au Québec aussi ?

      1. Je dirais que ça commence tranquillement. Depuis peu on enseigne la langue dans certaine université et nous avons l’Othakuton depuis quelques années, qui est un petit équivalent de la Japan Expo à Paris et un festival de cinéma japonais. La maison du Japon au Québec organise beaucoup d’activité, mais reste méconnue Il y a eu un certain boom aussi avec Dragon Ball, Pokémon, Sakura chasseuse de carte et Naruto, mais sans plus.

        Les mangas par exemple arrivent 1 mois et demi après leur publication en France (Nous avons les mêmes éditions) car ils arrivent au Québec par bateau. (encore là, avant c’était 3 mois !) Il y a des manga café à Montréal (J’en connais 2, je sais pas s’il y en a plus depuis le temps…).

        La ”folie” du Japon est en expansion au Québec, mais reste encore très méconnue car beaucoup associé à la ”geekitude” si j’peux dire. En somme nous sommes 10 ans derrière la France =P

        Il y a peu de site internet regroupant une majorité de québécois sur le sujet, la plupart on se ballade sur les sites français pour les références, les avis, les forums, ou encore fantrad de manga/anime.

        (Je lance l’invitation à des petits québécois qui passeraient par ici de compléter ou d’ajuster ce que j’ai écrit s’Il y a quoique ce soit =P)

      2. Bonjour cousin d’Amérique!
        Comment se déroule la scolarité au Québec? Sinon j’ai cru comprendre que vous étiez en avane sur pas mal de choses, comme la résolution des conflits profs/élèves et élèves/élèves( pionnier de l’affirmation de soi et des thérapies comportementales)

  3. Salut Neptune752013 !

    Alors la scolarité : Nous avons 6 ans de primaire (à partir de 5 ans) et 5 ans de secondaire. Par la suite, nous avons le CÉGEP qui varie entre 2 et 3 ans (Voici la page Wiki qui explique bien ce qu’est le Cégep : http://fr.wikipedia.org/wiki/Coll%C3%A8ge_d%27enseignement_g%C3%A9n%C3%A9ral_et_professionnel) et enfin l’Université.

    Le type de diplôme à l’université n’est pas le même qu’en France. Alors qu’en France vous obtenez un BAC à la fin de votre Lycée, ici le BAC représente le premier diplôme universitaire (après 3 ou 4 ans d’étude selon le domaine). Vient ensuite la maîtrise (2 ans) et enfin le Doctorat (entre 3 et 5 ans à ce qu’il me semble).

    Pour ton autre question, je t’avoue que je ne sais quoi répondre, n’ayant jamais eu de problème avec un prof (ou une personne de mon entourage ayant eu un problème). Cependant, maintenant que j’y pense, je sais que dans les cégeps et universités on retrouve des centres d’aide en cas de conflit de ce genre. Je sais aussi qu’on nous en glisse un mot en classe en début de session au cégep pour que les gens sachent qu’il y a des ressources. Cependant je ne peux rien dire pour les thérapies comportementales. Si tu as une source, ce serait sympa de la partager =P

      1. Hello saturne !

        Merci pour la source. J’ai fait quelques recherches par la suite et ce fut intéressant. Je crois que ce livre serait intéressant pour quelqu’un qui pense venir vivre ici ou pour sa culture personnelle. Car bien que les français ne connaissent pas l’importance de Bombardier ou Québecor (et je cite en partie), je ne vois pourquoi le touriste qui vient faire son tour ici pendant 2 semaines devrait le savoir. Quant à moi, il y a sûrement plein d’entreprises en France qui se démarquent et que nous ne connaissons pas vraiment ici. ^^

        Sur la scène international, je crois que nous sommes assez présent cependant. De plus en plus de québécois s’en vont tournée à Hollywood en tant qu’acteur ou réalisateur sans parler du domaine de la musique, artistique et humoristique.

        Dans ton commentaire, pourquoi as-tu écrit ” un peu méprisant” ?
        Je connais pas Aymeric Caron, mais je connais Charlotte Lebon x) (Je ne sais plus si elle fait toujours la météo au Petit journal où si elle fait autre chose =x)

        Enfin, Désolée Nemuyoake ! Les commentaires ont déviés du sujet initial =x

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s